24/08/2005

"Un circuit fabuleux mais un week-end à oublier !"

CIRCUIT

GP2 - Nicolas Lapierre

"Un circuit fabuleux mais un week-end à oublier !"

 

Le circuit de Formule 1 d'Istanbul, nouvellement inauguré, accueillait le week-end dernier les acteurs de la série GP2 pour le neuvième rendez-vous de la saison. Malheureusement pour Nicolas, la pluie et la malchance étaient, elles aussi au rendez-vous.

Pour une fois, les avis sont unanimes : le circuit d’Istanbul est « ma-gni-fique »


"Le quadruple-gauche est fantastique ! Ce circuit est fabuleux, c'est vraiment une belle réussite !" raconte Nicolas. Les conditions météorologiques sont malheureusement venues perturber la fête.

"Nous n'étions pas vraiment dans le rythme aux essais libres. Il nous a fallu apprendre le circuit en très peu de temps. Et il réserve bien des surprises ! A l'issue des essais libres, cela n'était pas catastrophique mais nous figurions à la 11ème place. "

Quelques heures plus tard, la pluie allait faire son apparition ruinant la stratégie mise au point par l'équipe Arden. "Nous sommes sortis en vieux pneus au début de la séance. Après avoir changé les pneus, la pluie a commencé à tomber. Dès lors, impossible de signer un bon chrono" explique Nicolas.

Lors de la première course, Nicolas prend un bon départ et remonte rapidement de la 18ème à la 12ème place. Devant lui, 5 pilotes ne se sont toujours pas arrêtés pour leur pit-stop obligatoire. Virtuellement, une place dans les points parait alors parfaitement envisageable. Hélas ! A l'attaque sur Clivio Piccione, Nicolas se fait harponner par Gianmaria Bruni. Dans l'accrochage, il perd son aileron et crève. C'est l'abandon.

Vingtième au départ de la course 2, la pluie s'invite une nouvelle fois au mauvais moment, sur la grille de départ. Après avoir chaussé les pneus pluie, les pilotes s'élancent pour la course sprint mais rapidement la piste vient à s'assécher. Au 20ème tour, Heikki Kovalainen, le coéquipier de Nicolas, regagne les stands. Sa radio ne fonctionnant pas, Nicolas effectue alors son changement de pneumatiques trop tard pour espérer figurer en bonne position. Il termine 13ème. "Sur le sec, la voiture était vraiment très bien. J'espérais prendre les deux points du meilleur tour en course mais dans les deux derniers tours, je me suis retrouvé derrière les pilotes qui étaient encore en pneus pluie, je n'ai donc pas pu bénéficier d'un tour clair. Un meeting à complètement oublier !"

De retour de Turquie, Nicolas s'est envolé directement pour le circuit du Castellet sur lequel il roulera ces deux prochains jours au volant d'une monoplace A1 GP. C'est en effet l'équipe DAMS, de Jean-Paul Driot, qui s'occupera pour la France des monoplaces de cette toute nouvelle série. "J'ai roulé à Silverstone en même temps qu'Alexandre Prémat et Loïc Duval et j'avais signé le meilleur temps de ma série. Ce sont en fait d'anciennes F3000. Cette série promet de belles choses. Pour préparer Monza, je vais tâcher de travailler sur les datas de l'année dernière et apprendre cette piste que je ne connais pas au volant de ma Playstation !


10:26 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.