29/08/2005

TT Racing – PPC – Trendy Fashion

CIRCUIT

TT Racing – PPC – Trendy Fashion

Euphony 24 Heures de Zolder

 

Prendre le maximum de points et terminer aussi haut que possible en GTB, tel était le but de PPC/TT à l'aube de ces 24 Heures. Personne n'aurait osé espérer une deuxième place au général, et pourtant : c'est le résultat à l'issue de ces 24 Heures. "Je ne peux que remercier toute mon écurie, c'est-à-dire tous les collaborateurs de PPC/TT, pour cet exploit et pour tout le travail accompli", conclut Rudy Penders.

 

Vu la distribution des unités après 6 et 12 heures de course, les troupes de Rudy Penders s'étaient élancées en ayant en tête une redoutable stratégie. "Nous devions livrer une course très régulière, dès le début", déclare Rudy lui-même. "Nous avions fixé un schéma pour chacun de nos pilotes, en partant de notre postulat de base, la victoire en GTB. Nous ne pouvions atteindre cet objectif qu'en disputant une course calme et régulière, sans partir à la faute ni faire souffrir la voiture."

"Comme nous pouvions empocher la moitié des points d'une manche Belcar ordinaire après 6 heures de course et autant après le premier tour d'horloge, nous avons adapté notre rythme", poursuit Bart Couwberghs. "J'ai relevé un peu le rythme avant 23 heures et 5 heures du matin". "Pour ma part, j'avais demandé à rouler essentiellement de jour", enchaîne Franz Lamot. En fin de compte, la stratégie du team s'est révélée payante. Non seulement elle était en tête de la classe GTB après 6 et 12 heures de course, mais elle était aussi annoncée respectivement à la 6e puis à la 3e place du classement général, avec à la clé des points supplémentaires, précieux dans l'optique du championnat GT.

 

Kurt Dujardyn eut même l'honneur de se retrouver aux commandes du général. "C'est exact", précise l'aimable pilote. "A l'aube, nous étions en effet en tête. Mais une courroie d'alimentation nous a posé problème et nous a fait rétrograder au troisième rang. Mais bon, cela reste un fabuleux résultat sur une Porsche GTB au milieu de voitures nettement plus puissantes."

 

Comme il n'y avait plus rien à gagner en vitesse pure, le team PPC/TT n'avait plus qu'à s'accrocher dans la dernière partie de course et décompter les minutes. Sur le fil, le team de Rudy Penders parvint encore à enlever la deuxième place, ce qui le propulse en tête du championnat GT. "Si j'en suis heureux? Et comment !", ajoute le patron. "Ce succès est la fruit d’une préparation optimale, avec une équipe technique fabuleuse, un cercle homogène de pilotes sympathiques, et peut-être un peu de chance aussi... Nous devons maintenant concrétiser ce résultat en inscrivant notre nom en championnat GTB. Pour le classement général, ce sera une autre paire de manches, mais qui sait?... "

(Comm.)

 


15:28 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.