05/09/2005

Et un top 5 de plus pour le Gordon Team !

CIRCUIT

Le Mans Endurance Series 2005 / 1000 Km du Nürburgring

Et un top 5 de plus pour le Gordon Team !

 

   Après une édition apocalyptique des 1000 Km de Silverstone, les concurrents de la Le Mans Endurance Series ont retrouvé le soleil sur le circuit du Nürburgring, où la 4ème manche de la compétition 2005 était aussi la première totalement épargnée par la pluie. Pour Yves Lambert, Christian Lefort et Markus Palttala, cette étape allemande était attendue de pied ferme, dans la mesure où les pilotes Gordon possèdent une bonne connaissance de la piste, utilisée l'an dernier dans le cadre du championnat Belcar.

 

   De fait, dès les essais, la Porsche 996 GT3-RSR rouge pointait dans le bon wagon d'une catégorie GT2 regroupant non moins d'une quinzaine de bolides, de quoi en faire la division la plus disputée de la LMES 2005. Et avec la présence de deux Ferrari 360 Modena, de trois TVR Tuscan T400R et d'une Spyker C8 Spyder GT2 R toujours plus performante, la tâche des bolides allemands n'allait pas être simple. "Partant du principe que les chronos de l'Allemand Marc Lieb constituent une référence pour les pilotes de Porsche, notre temps des essais étaient franchement bon", commente Yves Lambert. "Cela dit, la voiture reste assez nerveuse, que ce soit en entrée ou en sortie de courbe, et l'objectif pour la course est d'accumuler les rondes à un rythme soutenu, sans commettre la moindre erreur…"

 

   Comme à Silverstone, c'est le Finlandais Volant du Gordon Team, Markus Palttala, qui prenait le volant de la 996 GT3-RSR aux couleurs de Gordon et Gulf au moment du départ. Tournant dans des chronos oscillant entre 2'04" et 2'05", le pilote se fendait d'un premier relais aussi long que bon, qui le voyait évoluer aux alentours de la 7ème place en GT2. Une fois encore, l'équipe belge prouvait qu'elle était en mesure de jouer dans la première partie du classement de cette catégorie.

   Un résultat confirmé par Yves Lambert, qui franchissait le cap de la mi-course au 5ème rang de la catégorie, non sans craindre un petit problème du côté de la boîte de vitesses… "Il y a un sifflement au moment de passer le 3ème rapport", expliquait-il après avoir cédé le volant à Christian Lefort. "Rien de bien grave jusqu'à présent, mais dorénavant, nous allons débrayer au moment d'engager cette vitesse, afin d'épargner la boîte le plus possible. Pas question de revivre un final identique à celui des 24 Heures de Spa."  Heureusement, Lefort se montrait rassurant à l'issue d'un run de 70' au volant d'une Porsche toujours aussi délicate dans son comportement… "La boîte, ça va. Dans la 2ème partie de mon relais, je n'y ai même plus prêté attention. Par contre, ça glisse partout… Pas simple ! Il faut constamment se battre avec la voiture, et il semble que la situation soit la même chez tous les concurrents Porsche. Cela dit, notre 5ème place constitue un excellent résultat. On croise les doigts…"

 

   Et Markus Palttala et Yves Lambert de se succéder au volant pour la fin de course, avec pour mission de confirmer cette nouvelle moisson de points. Ce que les deux pilotes parvenaient à faire sans difficulté. Bilan : 4 nouvelles unités dans l'escarcelle, et une 4ème position qui se confirme au championnat, à quelques encablures à peine de Nathan Kinch et Andrew Kirkaldy (Ferrari 360 Modena Scuderia Ecosse), mais aussi Franco Groppi et Luigi Moccia (Porsche 996 GT3-RSR Autorlando).

 

   De quoi considérablement ouvrir les débats avant la finale d'Istanbul, programmée le week-end des 12 et 13 novembre… "Si cela tourne bien pour nous, on peut espérer finir sur le podium de la catégorie, voire terminer sur la 2ème marche du podium", commente Yves Lambert. "C'est sûr qu'en Turquie, la stratégie consistera à attaquer au maximum, histoire de parachever le travail à l'issue de cette première saison au niveau international. On va bien préparer tout ça, et pour le reste, on croise les doigts…"


05:44 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.