05/09/2005

Heikki Kovalainen conserve sa place de leader

CIRCUIT

GP2 – MONZA - Dams

Heikki Kovalainen conserve sa place de leader devant son rival Nico Rosberg après un week-end italien aux fortunes diverses.

 

Vainqueur samedi, le pilote du Renault Driver Development termine cinquième ce dimanche, après avoir perdu du terrain vers le milieu de la course.

Vainqueur la veille, Heikki part donc huitième dans la seconde course. Un problème d’extinction de feux crée une certaine confusion au moment du départ et Heikki fait partie des quelques pilotes à être resté sur la grille alors que le plus gros du peloton s’élance.

 

Plus tard, la course est lancée sous safety car, les voitures dans leur position d’origine. Heikki remonte en sixième position quand il sort un peu large dans la Parabolique au tour 7. Il retombe en neuvième place. Puis, il réalise une course exemplaire pour remonter cinquième, à un souffle du quatrième. Cependant, Rosberg termine second et réduit ainsi son retard sur Heikki au championnat.

 

José Maria Lopez a vécu une nouvelle course frustrante sur sa monoplace DAMS. Ayant dû abandonner sur panne mécanique le samedi, il se retrouve en fond de grille, mais il remonte rapidement le peloton. Il est douzième lorsque Toni Vilander, un pilote qu’il a déjà doublé, tente de le reprendre dans la première chicane au tour 9. Les voitures se touchent et José part en tête à queue. Plus tard, le directeur d’équipe de Coloni s’est excusé auprès de José, admettant que son pilote étant en faute dans l’incident.

 

Prochain rendez-vous : Spa, le week-end prochain. L’année dernière, en F3000, José avait terminé troisième. Heikki, lui, n’a jamais couru sur le circuit Belge. Cependant, ces dernières semaines, il a pu par deux fois goûter aux frissons de l’Eau Rouge au volant de la monoplace Renault F1 lors de shakedown de l’écurie Française sur ce circuit.

 

Heikki Kovalainen :  « Au départ, j’ai su que les autres pilotes s’étaient trompés. J’ai donc coupé mon moteur et je me suis dit ‘je reste où je suis’ ! Une fois la course vraiment lancée, j’ai commis une faute dans le dernier virage : j’ai trop freiné et je suis sorti large. Après cela, je suis remonté en sixième position avant de doubler Adam Carroll pour me retrouver cinquième. Il faut croire qu’on ne peut pas gagner toutes les courses. Spa devrait bien se passer. J’ai hâte d’y être car je pense que nous serons plus compétitifs en faibles appuis aérodynamiques. Au moins, je connais un virage ! »


06:00 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.