05/09/2005

« Oublier ma déception à Francorchamps »

CIRCUIT

Michelin Porsche Supercup - Monza

« Oublier ma déception à Francorchamps »

 

En pole pour la 5ème fois de la saison, David Saelens n’a malheureusement pas pu défendre longtemps ses chances de décrocher le titre lors de l’avant-dernière manche de Michelin Porsche Supercup disputée ce dimanche à Monza en lever de rideau du GP d’Italie de F1. Deuxième devant son grand rival Zampedri, le pilote Kadach a abandonné au 4ème tour, victime d’une fuite d’eau. Toujours en lice pour la couronne de vice-champion face au Hollandais Patrick Huisman, notre compatriote tentera de se consoler dimanche prochain en remportant, devant le public belge, un 4ème succès.

 

Tout avait pourtant commencé comme dans un rêve pour le Belge. Déjà le plus rapide lors des essais libres de vendredi, un David Saelens en grande forme signait assez facilement la 5ème pole position de la saison, samedi midi, lors de l’unique séance qualificative pour cette avant-dernière manche de la Michelin Porsche Supercup.

« J’aime vraiment bien ce tracé très rapide, » confiait le Flandrien après avoir collé plus de trois dixièmes au réputé Hollandais Huisman. « L’auto est parfaite. Sûr de mon coup, j’ai même pu sacrifier mon dernier train de pneus neufs pour tirer mon équipier Bergmeister. Dans mon aspiration, l’Allemand a signé le 4ème chrono, juste derrière Zampedri. »

Avec douze points de retard sur l’Italien suite à l’agression dont il a été victime à Budapest où le Britannique Westbrook l’avait violemment tapé, David savait avant le départ que ses chances d’encore décrocher la couronne étaient minces.

« Je suis dans la position de Raikkonen. Je dois tout gagner et espérer que mon rival ne finisse pas deux fois sur le podium. »

 

Auteur d’un bon départ, sous le soleil et devant des tribunes moins garnies que d’habitude, notre représentant préféra ne prendre aucun risque au premier freinage en ne se frottant pas à Huisman.

« Je l’ai sagement laissé passer car je voulais surtout éviter tout risque d’accrochage. Je savais que j’étais plus vite que lui et que je pourrais le repasser plus tard. »

Pris en sandwich entre les deux Porsche du team Lechner d’Huisman et Zampedri, Saelens était effectivement clairement plus rapide que ses rivaux lors de deux premiers tours où il se porta à deux reprises à hauteur d’un Hollandais pas facilement intimidable. « J’attendais tranquillement mon heure lorsque, à l’amorce du 3ème tour, j’ai senti que l’arrière commençait à glisser anormalement. De l’eau provenant du moteur coulait en fait sous mes pneus. J’ai poursuivi comme cela un tour avant de rentrer définitivement au stand avec un moteur commençant à surchauffer. »

 

C’est donc d’une bien triste manière, en enregistrant son 1er abandon de l’année, que Saelens a dû dire adieu au titre, Zampedri tressant les lauriers en montant sur la 3ème marche du podium.

« Je suis évidemment très déçu, mais que voulez-vous ? Cela reste un sport mécanique. Je n’y peux rien. J’ignore ce qu’il s’est passé. Visiblement une durite a lâché. On va essayer d’oublier ce faux pas en terminant la saison en beauté à Francorchamps. Grâce à sa victoire aujourd’hui, Patrick Huisman m’a repassé pour un point en 2ème position du championnat. J’espère gagner dimanche prochain et ainsi décrocher le titre de vice-champion. »


05:44 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.